C’est en marchant dans le centre-ville de Vancouver, lors d’un voyage en 1995, que je suis tombé sur la boutique Hemp BC, propriété de Marc Emery (ce dernier militait activement pour la légalisation du cannabis sous toutes ses formes). Je me souviendrai toujours, en entrant dans la boutique, avoir remarqué cette odeur fortement caractéristique de la marijuana qui brûle… Et quelle ne fût pas ma surprise en remarquant qu’on avait allumé un joint de marijuana et que ce dernier circulait librement dans la boutique, pour qui voulait bien en fumer!

 

Intrigué par cette pratique, je m’informai et on m’expliqua qu’à tous les après-midi, on allumait un joint afin de défier la loi qui interdit la consommation de marijuana. Cet acte de désobéissance civile devenait en quelque sorte un acte politique servant à provoquer un débat sur une loi que ces gens jugeaient être anticonstitutionnelle.

 

 

Passée ma surprise, mon regard fut attiré vers les nombreux produits du chanvre industriel en vente chez Hemp BC. C’est vrai, Hemp BC défendait la consommation de la marijuana, mais cette boutique avait également une grande sélection de produits du chanvre industriel. Et c’est précisément à ce moment que je découvris toute l’ampleur et les grandes possibilités offertes par cette plante fantastique.

 

Je découvris à Hemp BC des produits aussi variés que fascinants. Du tissu de chanvre en vente au mètre, des casquettes, des vêtements de tout genre, de la corde et des ficelles et beaucoup de littérature sur le sujet… En lisant, j’ai découvert les avantages écologiques de la plante, ses milliers d’usages et tous les bénéfices qui pouvaient en résulter autant pour l’écologie que pour l’économie.

 

 

C’est bien connu, les grandes tendances en Amérique prennent souvent forme dans l’Ouest pour se propager vers l’Est. Eh bien, il aura fallu près de 20 ans avant que vienne au jour cette idée de boutique pour la ville de Québec. Donc, en 2012, j’ai ouvert Ecothentik en laissant volontairement de côté l’aspect « psychotrope » du cannabis. Mon avis est que cet aspect est déjà bien représenté et qu’il y a suffisamment de gens impliqués dans ce débat en ce moment sans que j’aie besoin d’y ajouter mon grain de sel.

 

Mais tout de même, je peux dire merci à Hemp BC et à Marc Emery de m’avoir ouvert les yeux sur le chanvre industriel car c’est une partie de sa boutique qui m’inspira à ouvrir la boutique Ecothentik.

 

Note :

 

Il est très important de noter ici qu’en 1995 le chanvre industriel était sous la même interdiction que la marijuana. Ce n’est qu’en 1998 que le gouvernement canadien distingua les deux variétés. Ce qui veut dire, en d’autres mots, que quiconque portant un t-shirt de chanvre, à cette époque, était susceptible de se faire arrêter pour possession de cannabis. Qui plus est, quelqu’un qui vendait un t-shirt de chanvre risquait de se voir accusé de « trafic » de stupéfiants. La loi canadienne ne faisait alors aucune distinction entre le chanvre industriel et la marijuana.